Les écueils récurrents dans la mise en place du DDMRP


Depuis 2015, la méthodologie DDMRP née dans les années 2010, s’est démocratisée et répandue à l’ensemble des secteurs. Ceci permet, à ce jour, d’obtenir un retour d’expérience significatif sur le la mise en place de cette démarche. L’objectif de cette méthodologie, composante opérationnelle d’un modèle appelé Demand Driven Operating Model (DDOM), est de combler les lacunes des systèmes existants (distribution bimodale du stock, profusion des outils Excel, taux de service insatisfaisant, nervosité du système MRP), avec une approche centrée sur le flux.


Après des dizaines de projets, nous observons des réussites, au-delà des espérances, pour certaines entreprises qui ont pu transformer l’ensemble de leur Supply Chain autour de cette démarche mais également des projets qui n’ont pas eu les résultats escomptés ou même qui ont été ajournés. Les explications sont multiples mais nous observons des écueils récurrents.


Vouloir aller trop vite


La méthodologie DDMRP est une véritable rupture par rapport aux pratiques traditionnelles puisqu’elle repose sur l’ensemble des bonnes pratiques du Supply Chain management et elle permet ainsi de réconcilier des pratiques qui ont toujours été en opposition tel que le Lean et le MRP. Cette nouvelle méthode est une remise en cause des pratiques dogmatiques utilisées depuis des dizaines d’années avec laquelle il s’avère nécessaire se familiariser. De plus, la démarche DDMRP est une démarche standard qu’il est impératif de s’approprier et d’adapter à chaque environnement.


On observe cependant des entreprises qui font le choix de déployer le modèle DDMRP sur l’ensemble d’une usine sans s’être au préalable appropriée la méthodologie. Pour cela, il est essentiel de commencer par un pilote sur un périmètre restreint qui permettra d’identifier la meilleure organisation, les paramètres clés et ainsi que leur sensibilité sur le modèle DDMRP. Ainsi Par conséquent la probabilité de partir sur de hypothèses fausses (modèle trop réactif, organisation non adaptée), d’avoir des glissements de planning et une perte de l’adhésion des collaborateurs sera contrôlée.


Le déploiement de cette démarche commence par un pilote sur un périmètre restreint, typiquement un pilote approvisionnement, celui-ci permettra de se familiariser avec la démarche, les leviers pour dimensionner les buffers, les différents types d’ajustement ainsi que les nouvelles règles de priorisation.


L’objectif de DDMRP est, avant tout, de réaliser ce qui est promis au client. A partir de ce constat il est recommandé de déployer la démarche verticalement jusqu’au produit fini ou semi fini et d’obtenir ainsi tous les bénéfices de cette méthodologie. Le prérequis pour réaliser ce qui est promis au client est d’avoir au préalable défini une politique de service. Ce qui est le deuxième écueil récurrent d’un projet DDMRP.

© 2020 by Forizons. All rights reserved